In Memoriam
MÈRE MARIE SAINT HILAIRE  |  MME POCHOY - MME DE VAUCRESSON  |  MME QUARTA   |  SOEUR PAULINE  |  Mère Thérèse Marie
Mère Marie-Saint-Hilaire est entrée dans la Paix de Dieu le 12 octobre 2009.

Comment évoquer une figure aussi marquante ? J’aimerais lui écrire une lettre au Paradis - elle la recevra bien ! – pour lui dire toute mon affection, tout simplement merci !

« Ma chère Mère, je vous ai connue à Pellevoisin. C’était l’année 1939/1940; Saint-Clotilde s’était repliée dans ce village du Berry, et c’est là, en ce lieu de pèlerinage à la Vierge Marie, que vous avez fait profession religieuse.

N’étant alors qu’une petite 7ème, je ne bénéficiais pas des cours que vous donniez aux grandes, mais nous partagions à cinq ou six, avec vous, le même petit dortoir. Je me souviens avec émotion du bonsoir, accompagné parfois d’un bonbon ! que vous veniez me dire chaque soir dans mon lit. Vous aviez d’étonnantes délicatesses : Par exemple, quand maman venait passer le dimanche avec moi, j’emportais, en cet hiver très rigoureux, une bouillotte bien chaude que vous m’aviez préparée.

Quand nous avons réintégré La Tour, vous étiez préfète des études, assumant cette importante responsabilité avec humilité comme je l’appris bien plus tard. Vous m’impressionniez autant par votre intelligence et votre immense culture que par votre port de reine !…J’ai eu beaucoup de chance de vous avoir comme maîtresse de classe en quatrième et seconde. Je revois votre bureau au fond du couloir, vous nous y accueilliez parfois en particulier, et vos conseils m’ont orientée encore bien des années après.

Votre affection se manifestait, surtout peut-être, par une grande exigence, exprimée sur les carnets de semaine transmis aux parents, car vous désiriez nous faire atteindre ce dont vous nous deviniez capables. Vous nous faisiez confiance pour cela, et cette confiance accordée à notre adolescence nous a appris à construire notre vie.

Oui, du fond du cœur, MERCI !

Puis vous êtes partie à Poitiers. Je vous retrouvais, plus tard, à Quincy. Là encore, vous avez poursuivi votre action pédagogique, ouvrant ainsi à plusieurs personnes l’accès à des professions plus valorisantes. Vraiment vous avez été une remarquable et infatigable éducatrice.

Quand vous êtes devenue fragile, avant d’être immobilisée par une arthrose implacable, vous avez gardé intacte vote vivacité intellectuelle et jusqu’au bout votre énergie indomptable.

Je garde précieusement votre lettre de décembre 2003.

Avec toutes celles et ceux que vous avez accompagnés, MERCI, chère Mère Marie-Saint- Hilaire.

Soyez dans la Paix et la Joie du Ciel. »

Marie Claire BERGERAT (47)
86 rue de La Tour - 75116 PARIS
Tél : 01 45 04 12 06 - Fax : 01 45 04 73 35
Tout droits réservés - Association des anciens de La Tour